Le coworking rural en plein essor ?

Le coworking rural en plein essor - BigFive Coworking

| Le coworking rural en plein essor ?

Après son succès dans les grandes villes françaises, le coworking n’est plus un modèle à prouver, au contraire. Le coworking est une superbe solution pour beau nombre d’entreprises et autoentrepreneur. À tel point que des entrepreneurs trouvent l’idée intéressante d’étendre le concept jusqu’à des zones plus reculées, c’est le début de l’essor du coworking rural.

En effet, avec le développement du télétravail, une partie de la population urbaine qui ont la chance de pouvoir le faire, décide de déménager en zone rurale. Le coworking semble en apparence être une excellente idée pour accueillir ce type de résident. 

Sauf que la réalité est différente :

Coworking rural, un rendement compliqué ?

Comme on peut le voir, la crise de la Covid-19 a engendré un flux notable de déménagement vers les zones rurales. Cela est dû principalement à la flexibilité des dirigeants qui laissent désormais plus de liberté aux salariés concernant leur lieu de travail (à la maison ou au bureau). De plus, l’amélioration du débit internet fait que les indépendants et travailleurs dans le digital, décident de déménager loin des villes pour exercer leur activité.

Cependant, le modèle économique d’un espace de coworking repose en très grande partie sur l’adhésion de membres dans le cadre d’abonnements mensuels. Sans cela, la machine a du mal à tourner.

Pour marcher, les coworkings doivent trouver des adhérents par dizaine. En zone rurale, le phénomène de migration des salariés est encore trop variable pour que les espaces puissent compter uniquement sur les indépendants et travailleurs du digital. Ils doivent aussi et surtout convaincre les dirigeants d’installer une équipe dans l’un des bureaux dédiés. Et c’est bien là que ça manque pour le moment. 

En zone rurale, du point de vue de l’entreprise, l’implantation en espace de coworking est défavorable en tout cas pour le secteur tertiaire. En effet, une entreprise de ce type souhaite être proche de ses clients, c’est pourquoi il convient d’un certain nombre de contraintes à ne pas être en ville, pour effectuer des rendez-vous client par exemple où la rencontre physique est tout de même plus appréciable. Même si les tarifs sont abordables, une entreprise de service aura moins d’intérêt à s’engager en coworking dans une zone rurale. Ce mode de fonctionnement serait plus intéressant pour de petits entrepreneurs locaux. 

De ce fait, les espaces ne peuvent pas bénéficier du loyer important que représente un grand groupe qui loue des espaces de coworking. Le rendement même en cumulant plusieurs postes à l’unité de travailleurs indépendants ne suffiront probablement pas, du moins sans innover le modèle économique d’un coworking conventionnel. 

En résumé, du fait des nouveaux modes de travail,  il y a bien une demande de la part des freelances et salariés en télétravail en zone rural, mais elle n’est probablement pas encore suffisante pour garantir la rentabilité d’un espace de coworking.

Coworking en périphérie, le bon compromis  ? 

Ce qui fait le succès d’un coworking c’est dans un premier temps son implantation en plein cœur d’une ville dynamique comme à Bordeaux par exemple. Cependant, le marché des espaces de coworking se sature petit à petit dans le centre des villes. Cela dit, est-il pertinent de s’implanter dans les périphéries des villes.

Aujourd’hui, les personnes qui vivent en périphérie doivent consacrer au moins une heure de trajet (aller et retour) si elles travaillent en centre-ville. La location d’un espace de coworking excentré s’apparente comme une solution intéressante pour ces personnes.

Que vous soyez dans une petite ou une grande ville, la périphérie est souvent plus accessible en voiture que le centre-ville. En dehors des grandes villes, les travailleurs n’auront pas à tourner une demi-heure pour trouver le saint Graal, une place de parking libre. Aussi, les coworkings en périphérie intéresseront particulièrement les coworkers en provenance de zones excentrées.

L’inconvénient principal est l’accessibilité pour les personnes habitants n’ayant pas de voiture. C’est pourquoi ce type de prestations cible davantage les habitants en périphérie des villes et les entreprises qui n’ont pas la nécessité d’être au Centre ville (sans y être trop éloigné non plus) et qui souhaite jouir de tous les avantages de la ruralité : la nature, la place, l’environnement sonore, le prix des locations, etc.

Boostée par la complexité à s’installer dans les centres-villes, les usagers comme les entreprises se dirigent de plus en plus vers des localisations alternatives. Comme on l’a vu, les zones périurbaines se prêtent plutôt bien et cela se fait sentir par un intérêt grandissant. Le développement se fait progressivement, mais il est sûr que les nouveaux modes de travail vont jouer un rôle prépondérant du développement de ces zones. 

Découvrez notre espace de coworking qui est quant à lui en plein centre de Bordeaux, au quartier des Chartrons.