Devenir freelance après 50 ans

Devenir freelance après 50 ans - BigFive Coworking Bordeaux Chartrons

| Devenir freelance après 50 ans

Devenir freelance après 50 ans ? Il est vrai qu’on associe généralement le terme “freelance” aux jeunes autoentrepreneurs du digital, à tort. Bon nombre de séniors, issus de milieu compatible avec le digital ou non, peuvent postuler la superbe aventure d’indépendance au titre de consultant par exemple.

À l’heure d’aujourd’hui, trouver un travail après 50 ans relève souvent du défi, voire du quasi impossible. L’expérience n’est plus aussi valorisée qu’auparavant. De nombreux facteurs poussent les employeurs à ne plus faire confiance aux personnes approchant de la retraite. 

Les raisons évoquées par les employeurs ? Un problème lié au manque de formation, de coût, d’adaptation aux nouvelles tendances du marché et aux nouvelles méthodes de travail. 

Dans certains cas, ces raisons ne sont pas toujours justifiées. Les profils seniors constituent bien souvent d’excellents éléments dans une entreprise. Malheureusement, l’expérience, leur grand atout, est particulièrement difficile à faire valoriser sur un marché du travail innovant.

Cela dit, il existe une alternative pertinente et valorisante : devenir indépendant. 

Devenir freelance après 50 ans – une transition accompagnée

Aux États-Unis, on estime que prêt d’⅓ des travailleurs de plus 55 ans ont réalisé au moins une mission en tant que freelance (source : The Freelancers Union et Upwork). En France, on estime 12 % des autoentrepreneurs ont plus de 60 ans. Ce chiffre est en augmentation depuis 10 ans. Les Américains ont généralement une petite longueur d’avance sur les tendances à venir dans de nombreux domaines. Tout porte à croire que la France suivra cette tendance et de plus en plus de séniors useront de leurs fabuleuses expériences aux services des entreprises.  Le freelancing est un excellent moyen de finir sa carrière en beauté. Qui peut aussi intervenir en complément de retraite. 

Évidemment, passer de salarié à freelance n’est pas chose aisée. C’est pourquoi, il existe des soutiens pour faciliter cette insertion. Des aides spécifiées ont vu le jour. Le droit de l’auto-entrepreneur de plus de 50 ans est alimenté par des aides, d’autant plus pour les demandeurs d’emploi. Cette aide dédiée permet d’envisager encore des projets professionnels et vivre plus sereinement la fin de sa carrière.

Pour réaliser à bien cette transition, vous pouvez au préalable profiter de l’OPCO dans le but de vous former dans les domaines nécessaires à votre nouveau statut. L’aspect commercial, gestion de projet, administratif notamment sont des compétences indispensables à votre activité. Autant vous former lorsque vous le pouvez par le biais de l’OPCO.

Être indépendant après 50 ans – les avantages pour vos clients

  • Un solide savoir-faire acquis au fil des années.
  • Une maturité professionnelle aiguisée 
  • Un savoir-être permettant de s’adapter à toute sorte de situation 
  • Une flexibilité quant à la réalisation des missions plus ou moins longues,
  • Une capacité d’éducation auprès des générations plus jeunes 

Nos conseils pour se lancer dans le monde de l’autoentreprise. 

Si le vaste monde du freelancing vous donne envie, il convient maintenant de préparer une transition adaptée. Le consulting est un excellent moyen de faire valoir votre vision mature sur de nouveau projet. 

  • Évaluer tout d’abord la proportion de votre temps passé en tant que freelance afin d’organiser votre planning éventuel. 
  • Puis passez au plus barbant :  les démarches administratives
  • Comme vu précédemment, n’oubliez pas de consulter les aides destinées aux créateurs d’entreprise ayant plus de 50 ans. Vous serez surement éligible. 
  • Il est désormais temps de créer votre compte bancaire professionnel afin de centraliser vos rentrées d’argent. Cela vous facilitera la vie lors de vos déclarations. 
  • Inscrivez-vous sur des plateformes de freelance et commencer à trouver des clients : Malt, Fiverr, 5euros.com, codeur.com, Upwork, etc.
  • Votre réseau seront vos tout premiers clients en tant que freelance. Alors surtout parlez en autour de vous ! Votre entourage vous aiderons à trouver vos premiers clients. À vous de faire valoir votre travail auprès d’eux
  • Réactiver d’anciens clients pouvant être intéressés par vos nouveaux services d’indépendant. 

Et si vous recherchez un espace de travail cosy avec un écosystème digital et décontracté, n’hésitez pas à nous rendre visite chez BigFive !